Pourquoi et comment devient-on historien de la Grande Guerre ?

Il y a longtemps que je n’ai publié de « quelques questions à… » sur ce carnet. Du coup, je publie un rapide billet de signalement afin de vous indiquer plusieurs ressources autour de la publication du dernier ouvrage de Stéphane Audoin-Rouzeau [Quelle Histoire. Un récit de filiation, Paris, Éd. de l’EHESS, coll. Hautes Études – Gallimard – Le Seuil, 2013], qui devrait contenter celles et ceux d’entre-vous qui seraient impatients de retrouver cette rubrique…

9782021104455Présentation :

« L’écriture spécifique d’habitude mise en œuvre pour parler des combattants des tranchées, des femmes en deuil ou des enfants de la guerre, j’ai tenté de l’appliquer à ceux auxquels, d’une manière ou d’une autre, je tiens. Il se trouve que sur trois générations en demeure une trace écrite.
J’ai souhaité rester sur les terres de l’Histoire. Mais celles-ci sont étendues et, dans bien des directions, les frontières deviennent poreuses au point d’être parfois peu discernables : c’est sur ces frontières-là que je me suis déplacé en m’éloignant du plus qu’il m’était possible mais sans perdre tout à fait des yeux mon point d’ancrage. J’espère n’avoir pas franchi les bornes ? mais si c’était le cas, je n’en aurais pas trop de regrets. Ce sont les risques de l’expérience.
Même si elles s’y apparentent parfois, les pages que l’on va lire ne constituent pas un récit de famille : je m’en suis tenu à ce que la Grande Guerre a fait aux miens, à la manière dont elle a traversé leur existence, quitte à inscrire ses effets au-delà même de leur propre vie. » Voir sur le site des éditions de l’EHESS

Outre la lecteur de cet ouvrage, je vous recommande le visionnage d’une vidéo et l’écoute de deux émissions de radio.

Origin[e]s : sur le carnet Histoire(s) de 14-18

Franziska Heimburger a publié fin septembre un billet qui inaugure une série de publications dans lesquelles des historiens et historiennes de la Grande Guerre évoquent leur parcours professionnel afin de répondre à la question reprise dans le titre de ce billet : Pourquoi et comment devient-on historien de la Grande Guerre ? Il s’agit d’un entretien d’un peu moins de 5 minutes avec Stéphane Audoin-Rouzeau. Cliquez sur l’image infra pour accéder à la vidéo.

Origines

La fabrique et les lundis, un détour par France Culture

Vous pouvez, par ailleurs, (ré)écouter deux entretien de l’auteur dans les deux émissions auxquelles je ne doute pas que vous êtes toutes et tous abonnés via vos lecteurs de podcasts : l’émission Histoire/Actualité du 13 septembre 2013 de La fabrique de l’histoire :

Et les lundis de l’histoire du 21 octobre 2013, « La Grande Guerre, de pères en fils », émission présentée par Michelle Perrot :


Une réflexion au sujet de « Pourquoi et comment devient-on historien de la Grande Guerre ? »

  1. Ping : [Ping] - info-histoire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *