Patrimoine, Histoire et Multimédia

Patrimoine-Histoire-MultimediaPourquoi créer un blogue?

J’ai créé le blogue Patrimoine, Histoire et Multimédia fin 2008. Diplômée quelques années auparavant en Histoire avec concentration en production multimédia, j’occupais alors un emploi avec un horaire atypique, ce qui limitait mes activités. Pour occuper mes temps libres et continuer à approfondir et partager mes connaissances en histoire, j’ai décidé de créer un blogue. Mes recherches précédentes portaient sur Les représentations iconographiques de la pauvreté à Londres et à New York, de Mayhew à Campbell (1861-1896). Bloguer, oui, mais à quel sujet? J’avais envie de revenir à l’étude de l’histoire et du patrimoine du Québec, plus particulièrement aux XIXe et XXe siècles. Avec le temps, j’ai décidé de traiter également de l’histoire des Franco-Américains.

Mon blogue reflète depuis ses débuts mes multiples champs d’intérêt. Sa forme a varié au fil des ans. Au départ, j’utilisais mon blogue pour présenter des ressources numériques comme des expositions virtuelles, des banques d’images, des bases de données et des bibliothèques en ligne. Je publiais aussi de temps en temps des critiques de livres et des textes sur des personnalités ou des événements méconnus de notre histoire. Parfois, je partageais avec les lecteurs mes expériences avec certains logiciels utilisés par les historiens et les enseignants. J’ai aussi écrit quelques textes à propos de la diffusion de l’histoire via les médias sociaux. D’autres billets me permettaient de présenter un artiste et quelques-unes de ses œuvres.

Après quelques mois, j’ai dû rectifier le tir. Le blogue me demandant beaucoup de temps, j’ai d’abord diminué le rythme de publication de mes billets, passant de plusieurs billets par semaine à deux la fin de semaine. J’ai remanié à plusieurs reprises les catégories de mon blogue pour mieux refléter les thèmes dominants. J’ai laissé tomber les textes sur l’évaluation de logiciels. J’ai décidé d’utiliser Facebook et Twitter plutôt que le blogue pour signaler les nouvelles parutions en librairie, les articles de journaux et les sites internet d’intérêt sur l’histoire du Québec. Maintenant, je vois mon blogue comme un complément de mes comptes Facebook et Twitter pour la diffusion de l’histoire du Québec.

2015

Je continue de publier sur mon blogue des textes à propos de l’histoire du Québec et des Franco-Américains, en me concentrant sur la ‘petite histoire’. J’explore des événements qui ont marqué la vie d’individus ordinaires, pas les grands de ce monde. Mes billets sont classés dans diverses catégories comme les crimes et catastrophes, la médecine, l’histoire des francophones hors Québec, la généalogie, etc. Revenez dans un an et cela aura probablement changé. Les sujets abordés sont très variés. Peut-être vais-je décider un jour que le thème central de mon blogue sera l’histoire du crime au Québec, par exemple. Mais pour le moment, cette variété de thèmes me plaît.

J’intègre à mon blogue beaucoup d’images ainsi que des extraits de journaux historiques que je commente. J’affectionne particulièrement le fait divers. Anecdote : j’ai publié sur mon blogue un article de journal racontant la fuite aux États-Unis en 1891 d’un conseiller municipal d’une petite ville québécoise. Rattrapé par les autorités, l’homme a subi son procès puis a quitté la province pour retourner aux États-Unis. En faisant des recherches, j’ai constaté qu’un de ses descendants avait publié un message sur un forum de généalogie, cherchant à savoir pourquoi son ancêtre avait immigré aux États-Unis. La réponse était bien simple : le conseiller municipal avait commis une fraude et n’était plus le bienvenu dans sa ville. Ce genre de billet me permet de jouer un peu au détective.

Mon blogue fait une grande place à l’histoire des villes de Québec et de Montréal, mais aussi aux plus petites localités québécoises. J’adore explorer les liens entre le Québec et le reste du monde. Des gens d’ici ont marqué l’histoire des États-Unis, mais d’autres, comme les Patriotes, ont aussi laissé leur marque aussi loin qu’en Australie, par exemple.

Je choisis rarement le thème d’un billet en fonction de l’actualité. Ce qui m’intéresse, c’est de faire découvrir au public les ‘petites choses de notre histoire’ comme le faisait l’historien et archiviste Pierre-Georges Roy.

Bilan

Je me suis souvent posé la question : dois-je publier de courts textes fréquemment ou bien espacer les publications et offrir des textes plus approfondis? J’en viens à la conclusion que pour le moment, je suis plus à l’aise avec la publication de billets, donc de courts textes. Je considère qu’il est quand même essentiel de faire des pauses, lorsqu’on blogue, pour réévaluer la pertinence de ce que l’on fait.

Bloguer m’a permis de réaliser l’éphémérité de bien des pages web. Récemment, j’ai décidé de réviser d’anciens billets et j’ai dû corriger beaucoup d’hyperliens brisés. J’ai constaté que plusieurs bons sites internet sur l’histoire du Québec ont disparu de la toile, après seulement quelques années d’existence. La Wayback Machine de Archive.org permet quand même de limiter un peu les dégâts, mais il faudrait un plan concret pour conserver une trace de ces sites.

Bloguer, c’est se questionner constamment. Est-ce pertinent d’aborder tel sujet? Y a-t-il des sujets tabous? Comment améliorer tel ou tel billet? Par moment, on peut avoir l’impression que ce que l’on écrit est mauvais, que personne ne nous lit, etc. À d’autres moments, on reçoit encouragements et félicitations. Il faut gérer les commentaires, répondre aux questions et parfois guider les gens dans leurs recherches, ce qui peut exiger pas mal de temps. La motivation vacille à certains moments. C’est un travail solitaire dans mon cas. Je suis seule pour régler les problèmes techniques (heureusement rares), faire les recherches, rédiger les billets et en faire la promotion.

Bloguer m’a permis de réaliser la richesse des sources historiques en ligne. Plusieurs projets de numérisation sont en cours au Québec, le meilleur est à venir.

Bloguer m’a permis de tisser des liens avec d’autres personnes qui ont à cœur l’histoire du Québec et de contribuer à la diffusion de notre histoire. C’est ce qui me motive à continuer.


5 réflexions au sujet de « Patrimoine, Histoire et Multimédia »

  1. Ping : #ChallengeAZ : B comme blog ~ La Gazette des Ancêtres

  2. Esther Ross

    Merci de partager votre parcours de blogueuse. Je lis à peu près tous les billets que vous publiez depuis que je vous ai découverte (il y a environ deux ans). Je suis aussi d’avis que notre petite histoire est riche et mérite d’être mieux connue qu’elle ne l’est.
    Vous m’avez fait connaître des sources numériques que j’aime bien.
    J’espère vous lire encore longtemps.

    Répondre
  3. Ping : Patriotes et Devenir historien-ne | Patrimoine, Histoire et Multimédia | LE PASSEUR DE LA CÔTE

  4. Ping : Patriotes et Devenir historien-ne | Patrimoine, Histoire et Multimédia

Répondre à Esther Ross Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *