Patrimoine, Histoire et Multimédia

Patrimoine-Histoire-MultimediaPourquoi créer un blogue?

J’ai créé le blogue Patrimoine, Histoire et Multimédia fin 2008. Diplômée quelques années auparavant en Histoire avec concentration en production multimédia, j’occupais alors un emploi avec un horaire atypique, ce qui limitait mes activités. Pour occuper mes temps libres et continuer à approfondir et partager mes connaissances en histoire, j’ai décidé de créer un blogue. Mes recherches précédentes portaient sur Les représentations iconographiques de la pauvreté à Londres et à New York, de Mayhew à Campbell (1861-1896). Bloguer, oui, mais à quel sujet? J’avais envie de revenir à l’étude de l’histoire et du patrimoine du Québec, plus particulièrement aux XIXe et XXe siècles. Avec le temps, j’ai décidé de traiter également de l’histoire des Franco-Américains. Lire la suite

Réaliser une CIFRE en histoire : retour d’expérience à SNCF

CIFRE est l’acronyme de Convention Industrielle de Formation par la REcherche.

Il s’agit d’un dispositif par lequel l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT) subventionne toute entreprise souhaitant embaucher un doctorant pour réaliser un travail de recherche, en collaboration avec un laboratoire1 . Une étude prenant la forme d’une CIFRE est donc totalement avalisée par l’entreprise.

Un bref retour sur mon parcours s’impose pour saisir comment j’en suis arrivée à réaliser ma thèse sous cette forme. Lire la suite

  1. Présentation du dispositif CIFRE sur le site de l’ANRT []

Pars en thèse !

billet co-écrit par Nicolas Simon & Quentin Verreycken

Don’t play for real until it gets real – ParenThèses est un carnet de recherches écrit à quatre mains que nous avons ouvert en septembre 2014, au moment de la rentrée académique. C’est dire s’il est jeune (à peine six mois au moment où nous écrivons ces lignes). Cela faisait un moment que nous étions séduits par les possibilités offertes par le blogging scientifique et la plateforme Hypothèses comme outil de communication pour le thésard. En tant que doctorants en histoire du droit et des institutions (ou HDI), nous avions conscience d’appartenir à une discipline pas toujours considérée comme particulièrement sexy dans le monde académique, malgré des initiatives louables telles que l’incontournable site Criminocorpus qui ont montré à quel point l’outil numérique et l’HDI peuvent faire bon ménage. À notre petit niveau, un carnet de recherches nous semblait également un bon moyen de valoriser notre discipline, en même temps qu’une occasion de poser un certain nombre de réflexions sur notre pratique d’historiens et nos objets d’études. D’autant que nous sommes actuellement peu de doctorants, en Belgique, à travailler sur les institutions d’Ancien Régime. Lire la suite

“Thinking outside the box” : pourquoi j’ai choisi l’ Institut Universitaire Européen

Il y a un peu plus d’un an, j’appuyais sur la touche “entrée” de mon ordinateur et finalisais ainsi ma demande de bourse à l’Institut Universitaire Européen (IUE) de Florence. Le processus était lancé, et c’est ainsi qu’au terme d’une sélection comprenant évaluation du projet de thèse écrit et entretien oral (pour les “admissibles”), mon projet a été retenu.
Dire que c’était une opportunité inespérée est peu dire. En effet, et pour faire court, comme beaucoup j’avais dû mettre de côté mon projet de Doctorat après être entrée à l’Éducation Nationale. Au bout de quelques années, je décidai de reprendre mes études. Mais après avoir passé plus de deux ans à élaborer un projet de recherche, je devais me rendre à l’évidence : mener de front deux métiers à temps plein, à savoir professeur et doctorant n’était guère tenable.

Lire la suite

3 ans et demi, 100 billets, 726 000 visites

Devenir historien-ne a eu trois ans et demi le 25 janvier 2015. Depuis le premier bilan et le « sommaire – v.1 » au terme de la première année, le temps est venu d’en dresser un nouveau.

Fréquentation du blog et contenus les plus visités

L’accroissement quasi exponentiel du nombre de visites et de visiteurs uniques est un véritable encouragement :

Fréquentation 2011-2015

Fréquentation du carnet depuis sa création (source : données AWstat)

Alors que la régularité des publications des billets a sans conteste laissé un peu à désirer, thèse/post-doc/campagnes de recrutement obligent…, votre fidélité au carnet ne s’est pas démentie.

Ce sont au total 100 billets qui ont été publiés à ce jour, tout types confondus (y compris les annonces diverses et les brèves). Lire la suite

Lire pour chercher, quelques réflexions

Je vous propose dans ce billet quelques réflexions sur les différents types de lecture qui jalonnent un processus de recherche, que ce soit dans le cadre d’un master ou d’une thèse. C’est un retour d’expérience très personnel et inachevé puisque je commence ma 3e année de thèse et je n’ai pas terminé de lire la bibliographie1 . Ma thèse porte sur les formes de direction de conscience au XIXe siècle en France, entre histoire du genre et histoire du fait religieux. Pour plus de détails, mon carnet de thèse est en ligne. J’accumule notes de lecture diverses depuis maintenant plus de deux ans et je partageais récemment sur Twitter cette impression d’être parfois noyée sous la masse documentaire. J’ai donc entrepris une sorte de typologie des lectures pour y voir plus clair. Que dois-je lire ? Que faut-il lire ? Quelle lecture pour quel usage ? Lire la suite

  1. Si tant est qu’on puisse finir de lire sa bibliographie un jour. Peut-être qu’il faudrait commencer par là : l’obligation de renoncer à tout lire… []

Des dossiers de carrière aux sources construites : les entretiens biographiques

Ce billet méthodologique prolonge une récente contribution à Devenir historien-ne, centrée sur l’usage des dossiers de carrière dans l’histoire des enseignantes d’Éducation physique et sportive. Après l’étude de dossiers administratifs, notre recherche s’est en effet poursuivie sur la base de questionnaires mais aussi et surtout, d’entretiens biographiques.

Un corpus oral construit en plusieurs temps

Lettre de présentation, Questionnaire parcours d'enseignant-e-s

Lettre de présentation, Questionnaire parcours d’enseignant-e-s (cliquez pour agrandir)

Pour construire notre corpus oral, nous avons bénéficié, au-delà des contacts personnels noués lors d’un travail de master1 , du soutien du Syndicat National de l’Éducation Physique (SNEP) ainsi que de l’Association des Enseignants d’EPS (AEEPS)2. Ce syndicat disciplinaire ainsi que cette association de spécialistes ont diffusé par le biais de leurs listes privées, sites internet, fils d’informations et bulletins retraité-e-s – et ce à plusieurs reprises – un appel à compléter un questionnaire. Lire la suite

  1. SZERDAHELYI Loïc (2007), La mixité en EPS. Regards de professeures d’EPS sur les années 1960 et 1970, Mémoire de master 2 recherche en sciences du sport, Université Lyon 1 []
  2. Aujourd’hui nommée : Association pour l’Enseignement de l’EPS. Cette association est historiquement issue de l’Amicale des anciens élèves de l’École Normale Supérieure d’Éducation Physique []

L’histoire et ses publics : une question d’historiographie ou de modes de diffusion ?

HistManifLa récente publication, en libre accès (et pourtant par Cambridge University Press) d’un History Manifesto court et fertile en slogans par David Armitage et Jo Guldi fait du bruit en ligne.  Les auteurs avaient auparavant lancé le débat en présentant dans de nombreux séminaires un texte plus court appelant à un « retour de la longue durée » depuis une perspective « anglo-américaine ». Ce texte sera publié en français en 2015 dans les Annales HSS (seule une version anglaise préliminaire a été mise en ligne par les auteurs).  Les auteurs y défendent une alliance, qu’ils présentent comme toute naturelle, entre longue durée, sujets « sérieux » tels que l’histoire
politique, économique et environnementale, histoire s’adressant aux décideurs et outils de l’histoire numérique. Avec d’autres collègues, j’ai été sollicitée par la revue pour y répondre. Cette réponse dans les Annales sera centrée sur les enjeux de l’article vis-à-vis de l’histoire numérique et sur les problèmes que pose son silence pesant quant au rapport aux sciences sociales et aux questions de causalité. Lire la suite

La longue durée : une histoire sans histoire ?

La récente publication, en libre accès (et pourtant par Cambridge University Press) d’un History Manifesto court et fertile en slogans par David Armitage et Jo Guldi fait du bruit en ligne. Les auteurs avaient auparavant lancé le débat en présentant dans de nombreux séminaires un texte plus court appelant à un « retour de la longue durée » depuis une perspective « anglo-américaine ». Ce texte sera publié en français en 2015 dans les Annales HSS (seule une version anglaise préliminaire a été mise en ligne par les auteurs). Les auteurs y défendent une alliance, qu’ils présentent comme toute naturelle, entre longue durée, sujets « sérieux » tels que l’histoire politique, économique et environnementale, histoire s’adressant aux décideurs et outils de l’histoire numérique. Avec d’autres collègues, j’ai été sollicitée par la revue pour y répondre. Cette réponse dans les Annales sera centrée sur les enjeux de l’article vis-à-vis de l’histoire numérique et sur les problèmes que pose son silence pesant quant au rapport aux sciences sociales et aux questions de causalité. Lire la suite

Usages des outils informatiques/numériques par les historien-nes

Je relais ici dans cette brève le lien  vers un (court) questionnaire concernant vos usages des outils informatiques et numériques. Merci d’avance de prendre quelques instant pour y répondre. N’hésitez surtout pas à le diffuser à vos listes et vos collègues.

Questionnaire