Devenir historien-ne s’internationalise : partenariat avec Diacronie

Fondé à Bologne en janvier 2008, Diacronie. Studi di storia contemporanea est né de la volonté d’un groupe de jeunes chercheurs et doctorants des universités de Padoue, Rome (La Sapienza), Bologne, Naples, Udine, Valladolid et de l’École normale supérieure de Pise. Dès le départ, ce site internet est  pensé comme une « ressource numérique en libre accès dont l’objectif est de promouvoir les études et recherches scientifiques historiques et historiographiques ; un outil d’information relatif aux événement, publications et ressources liées aux sciences historiques ».

Réseau, débat et partage

Domaine public (via WikiCommons)

Les notions de réseau, de débat et de partage constituent les principales fondations sur lesquelles le projet est bâti.

Prenant acte des mutations profondes de la recherche en sciences humaines et sociales entraînées par le web, les fondateurs de Diacronie ont souhaité apporter leur modeste contribution aux changements en cours, notamment du point de vue de la diffusion de la recherche.

Le site se veut alors une tentative d’exploration des potentialités offertes par le réseau : par cette publication en ligne, il s’agit de tisser des liens entre universitaires, mais aussi entre publics de divers horizons. Surtout, la liberté d’accès et de discussion des contenus proposés est considérée à la fois comme une opportunité de favoriser les échanges critiques autour de la connaissance historique ; et comme une condition nécessaire à une large diffusion des matériaux, ressources et réflexions présentées, au delà du petit cercle des seuls spécialistes des questions évoquées.

Tout en focalisant son attention sur l’ensemble des opérations intervenant dans la recherche historique contemporaine (historiographies, méthodes, sources et ressources, etc.) Diacronie reste attentif à la dimension interdisciplinaire de toute recherche en sciences sociales.

Une revue électronique

Depuis octobre 2009 et la refonte graphique du site internet, Diacronie. Studi di storia contemporanea est aussi, et surtout, une revue trimestrielle d’histoire contemporaine. Neuf numéros ont déjà été publiés et la mise en ligne du dixième est imminente. L’objectif de cette revue, à travers une exploitation des potentialités offertes par le web, est de contribuer à une meilleure compréhension du monde contemporain. Chaque numéro thématique prend pour objet une grande question actuelle et fait l’objet d’un large appel à contributions internationales. Les contributions, dont l’acceptation est soumise à une validation après relecture par le comité de rédaction , éventuellement par ses collaborateurs et collaboratrices peuvent être publiés en italien, anglais, français ou espagnol.

Numéros déjà parus :

N01 | Octobre 2009 : « Il mosaico dei confini. Le frontere della contemporaneità »  (coordonné par le comité de rédaction) – Lire ce numéro

N02 | Avril 2010 : « Davantu e dietro le sbarre. Forme e rappresentazioni della carcerazione » (coordonné par le comité de rédaction) – Lire ce numéro

N03 | Juillet 2010 : « Luoghi e non luoghi della sicilia contemporanea. Istituzioni, culture politiche e petere mafioso » (coordonné par Deborah Paci et Fausto Pietrancosta) – Lire ce numéro

N04 | Octobre 2010 : « Varia » (coordonné par Jacopo Bassi) – Lire ce numéro

N05 | Janvier 2011 : « Italie ‘altre’. Immagini e counità italiane all’estero » (coordonné par Marco Abram, Deborah Paci et Matteo Tomasoni) – Lire ce numéro

N06 | Avril 2011 : « Storia transnazionale e prospettive transnazionali nell’analisi storica » (coordonné par Elisa Grandi et Giampaolo Amodei) – Lire ce numéro

N07 | Juillet 2011 :  » ‘Spagna Anno Zero’ La guerra come soluzione » (coordonné par Matteo Tomasoni, Enrico Acciai et Edoardo Grassia) – Lire ce numéro

N08 | Octobre 2011 : « Le sembianze di Clio : approcci alla storia » (coordonné par Jacopo Bassi) – Lire ce numéro

N09 | Janvier 2012 : « Quando la classe operaia andava in paradiso. Le Sinistre europee nell’ « età dell’oro » del capitalismo » (coordonné par Luca Bufarale e Fausto Pietrancosta) – Lire ce numéro

Présence sur les réseaux sociaux numériques

Bien sûr, vous pourrez retrouver Diacronie. Studi di storia contemporanea sur Facebook et Twitter (@studistorici)

Partenariat Devenir historien-ne / Diacronie

Collaborateur de Diacronie pour la France depuis juin 2010 (ce qui consiste en la diffusion des d’appels à contributions et la recherche d’auteurs, la relecture ponctuelle d’articles et recensions en français, et un peu de publicité numérique…) nous avons décidé d’aller un peu plus loin en concluant une sorte d’accord de partenariat.

Le principe en sera le suivant : chaque parution de Diacronie sera relayée sur Devenir historien-ne par un petit billet de présentation du numéro et du sommaire ; tandis que Diacronie publiera une fois par mois la traduction en italien d’un billet de Devenir historien-ne.

Si vous ne le faisiez pas encore, voilà deux bonnes raisons de consulter régulièrement nos pages respectives et de vous abonnez à nos flux RSS ! (ici pour Devhist ; là pour Diacronie). Outre ce premier billet, ce partenariat commencera dès juillet, avec l’annonce du prochain numéro 10 de Diacronie (« Digital History« ) dont la parution est imminente… À suivre très bientôt donc !

http://www.studistorici.com/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *