infoclio.ch – Le portail professionnel des sciences historiques en Suisse

Les historiens à l’assaut des nouveaux médias

Bienvenue___infoclio_ch

L’histoire d’infoclio.ch remonte à 2001, lorsque l’ancienne Société Générale Suisse d’Histoire réforme son organisation et adopte son appellation actuelle de Société suisse d’histoire (SSH).

Un nouveau département « Internet » voit le jour lors de cette réorganisation, qui donnera naissance à un premier projet de portail suisse pour l’histoire : Swiss History Portal. L’idée principale, reprise plus tard dans infoclio.ch, est de créer un « Subject Gateway », un site internet thématique qui recense les institutions et les ressources en ligne pertinentes pour la recherche historique en Suisse. Une première demande de financement pour une étude de faisabilité reste malheureusement sans réponse, et, en 2003, le projet Swiss History Portal est archivé.

En 2005, sous la présidence de Régina Wecker, un nouveau projet de portail, qui porte le nom d’infoclio.ch, voit le jour au sein de la SSH.

Suivent entre 2006 et 2007 une série de consultations et de prises de positions par divers représentants intentionnels. De ces consultations naîtra la composition de la commission d’infoclio.ch, qui réunit des représentants de la Bibliothèque nationale suisse, des Archives fédérales, de la Société suisse d’histoire et de l’Académie suisse des sciences humaines et sociales. infoclio.ch est officiellement intégré dans la planification pluriannuelle de l’Académie suisse des sciences sociales et humaines en 2007 et reçoit finalement un financement pour sa réalisation dans le cadre du Message du conseil fédéral pour la recherche et l’éducation (2008-2011 ; 2012-2016)

Les deux grands frères allemands d’infoclio.ch

Au cœur du portail web infoclio.ch, réalisé avec le CMS Drupal, se trouve une base de donnée qui doit recenser les institutions et les ressources en ligne disponibles sur le web suisse. Alors que les sites internet dans les sciences humaines se multiplient et offrent une palette toujours plus riche de services en ligne, créer un répertoire national qui serve de point d’accès au web historique suisse est une priorité. Mais comment organiser toutes ces informations ?

C’est de l’Allemagne que viendra la réponse. En effet, infoclio.ch va s’associer en 2008 à deux projets déjà bien établis dans le paysage historique germanophone. Il s’agit, d’une part, de la liste de diffusion « H-Soz-u-Kult », fondée dès 1996 par la Humbolt-Universität de Berlin, très appréciée pour ses comptes rendus d’ouvrages historiques et son service d’agenda scientifique, et, d’autre part, le portail allemand des sciences historiques « Clio-online » crée en 2001 par un réseau d’institutions académiques.

Bases de données et architectures de l’information

La base infoclio.ch contient deux type de notices : les institutions et les ressources en ligne. Dans la catégorie « institutions » sont recensés les départements d’histoire, les centres de recherche, les bibliothèques cantonales et universitaires, les archives, les musées et les sociétés historiques. Dans la catégorie « ressources en ligne » sont répertoriées les sources d’information scientifique librement accessibles comme les catalogues de bibliothèque, les inventaires d’archives, les corpus de sources numérisés, la littérature rétro-digitalisée, les bibliographies et diverses bases de données.

L’objectif est de constituer un répertoire le plus exhaustif possible du web historique suisse. Le classement des ressources se fait au moyen de trois vocabulaires fermés, respectivement pour le sujet, la date et la région, complétés par une quatrième liste de termes relatifs au type de ressource. Dérivée du système de classification décimale de Dewey, cette architecture de classement rend les données interopérables. La base de données utilise le moteur de recherche open source Apache Solr qui permet de présenter les résultats sous la forme de facettes (faceted search). Au total, la base infoclio.ch contient quelques 1700 institutions et autant de ressources en ligne, tendance à la hausse. Elle requiert un travail constant d’actualisation et de correction, qui n’est rendu possible que par la taille modeste de notre pays !

Infoclio.ch gère deux autres bases de données à caractère académique : la base de données des recensions d’ouvrages historiques et la base de données des travaux de licences, master et doctorats en histoire soutenus dans les universités de Suisse (base Liz/Diss). La base des recensions est le fruit d’une collaboration avec plusieurs périodiques historiques suisses à caractère régional ou disciplinaire1, qui nous livrent leurs recensions après leur parution en format papier. Elle intègre également les comptes rendus concernant la Suisse qui paraissent sur H-Soz-u-Kult.

Fondée par la Société suisse d’histoire en 1989, et riche de près de 10’000 titres. la base Liz/Diss recense systématiquement depuis 20 ans les travaux en histoire soutenus dans les universités de Suisse. Liz/Diss est un instrument unique pour suivre les orientations de la recherche historique en Suisse. Elle s’est développée grâce aux efforts combinés de la Société suisse d’histoire et des secrétaires des départements d’histoire, qui, chaque année, rassemblent les informations sur les travaux en cours. Administrée depuis 2009 par infoclio.ch, la base devrait s’enrichir dans ces prochaines années des abstracts des travaux et faire l’objet d’une redocumentarisation pour pallier aux carences de ses métadonnées.

Autres services d’infoclio.ch

En plus de ces trois bases de données, infoclio.ch a développé une série d’autres services rapidement décrits ci-dessous :

CompasActualités : Service de veille scientifique sur l’actualité de la recherche en histoire et les digital humanities. (Fil RSS)

Agenda des manifestations : Appels à contributions, colloques, conférences, et expositions dans toute la Suisse. (Fil RSS)

Offres d’emploi : Offres d’emplois actuelles pour historiennes et historiens.

Comptes rendus de colloque : Comptes rendus de colloques et conférences rédigés par des jeunes chercheurs.

Compas.infoclio.ch : Guide des compétences informationnelles et de la recherche d’information en ligne à destination des étudiants en histoire

Infoclio.ch Multimédia : Interviews de professionnels ; enregistrements de conférences scientifiques, et podcast.

Blog infoclio.ch : Présentations de projets, réflexions et commentaires sur le devenir de l’histoire et les humanités numériques. (Fil RSS)

Rousseauonline.ch : Edition numérique des œuvres complètes de Jean-Jacques Rousseau sous licence Creative Common, avec carte interactive de la correspondance et options de recherche avancée en plein texte.

• Facebook (www.facebook.com/infoclio.ch)

• Twitter (@infoclio)

De l’histoire digitale aux digital humanities

Depuis l’origine, le public d’infoclio.ch n’est pas uniquement composé d’historiens, mais aussi de professionnels de l’information documentaire. Selon une étude des publics réalisée en 2012, 50% des utilisateurs travaillent à l’université, 20 % dans des archives, et 20% dans des bibliothèques. Le niveau de formation général est très élevé puisque 80% des utilisateurs ont un diplôme universitaire. Réunir ces différentes compétences pour promouvoir les sciences humaines sur internet est l’une des priorités d’infoclio.ch.

Pour ce faire, infoclio.ch organise également chaque année à Berne un colloque sur le thème : « Nouveaux médias et recherche historique ». Cette série de colloques, qui réunit les acteurs institutionnels, les chercheurs et les professionnels de l’information, est une occasion de réfléchir à l’évolution des pratiques de recherche, de la communication scientifique et de l’accès à l’information à l’ère d’internet. Le dernier colloque s’est tenu le 11 novembre 2013 sur le thème de l’Edition en histoire à l’ère du numérique2.

Thatcampinfoclio.ch a également organisé des manifestations spécifiques sur le thème des Digital Humanities, comme le THATcamp Switzerland qui s’est tenu en 2011 à l’université de Lausanne. Le THATcamp est un séminaire collaboratif et transdisciplinaire, dont le programme n’est pas établi à l’avance, mais décidé sur place en fonction des propositions des participants. En juin 2013, une première édition de la Digital Humanities Summer School Switzerland s’est tenue à l’université de Berne, également coordonnée par infoclio.ch. La Summer School a réuni pendant cinq jour une centaine de participants venus d’une vingtaine de pays autours des derniers développements de ce champ de pratiques en pleine expansion3. Une prochaine édition devrait se tenir à l’université de Bâle en 2015.

  1. Il s’agit des revues Berner Zeitschrift für Geschichte, Revue historique vaudoise, Revue historique neuchâteloise, Annuaire d’archéologie suisse, Archivio Storico Ticinese, Revue suisse d’histoire religieuse et culturelle et Revue suisse d’histoire []
  2. Tous les enregistrements des colloques infoclio.ch sont disponibles en ligne à l’adresse http://infoclio.ch/fr/node/130187 []
  3. Les enregistrements des cours, de même que de nombreux comptes rendus  sont disponibles sur le site de la Summer School []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *