Enklask / Enquête : suivre une recherche en train de se faire…

Enklask - extrait du bandeau Enklask est un blog hébergé sur la plateforme hypotheses : http://enklask.hypotheses.org/

S’il me semble utile de le signaler ici, c’est parce qu’il s’agit d’un véritable carnet de recherche qui vous permettra de suivre une thèse en train de se faire. Son auteur, professeur d’histoire-géographie et doctorant à l’EHESS, prépare une thèse sur : « Violences, guerre et paix dans les pratiques militantes socialistes (Bretagne, première partie du XXe siècle) ».

Il en rend compte régulièrement sur Enklask, sous la forme de différents types de billets : des comptes rendus (comme  il explique dans le dernier en date, il s’agit plutôt de « parcours de lecture où [il peut] ici et là trouver de quoi alimenter [sa] réflexion, même si a priori le thème du livre est éloigné du sujet de [sa] thèse.« ) ; des billets portant sur des thèmes spécifiques de sa recherche – qui résonnent parfois avec l’actualité (sur les militants bretons de la sfio face à l’alcool ou sur les émeute de Brest en 1935 par exemple) ; sur la façon dont il utilise ses sources (comme ici sur le croisement presse militante – dictionnaire biographique) ; sur  la façon dont il peut être amené à préparer un exposé (comme ici pour un séminaire de doctorants) ; etc.

Pourquoi lire un tel blog si ni la Bretagne, le socialisme, la violence, la guerre ou la paix ne vous intéressent ?

  • D’abord parce que – quel qu’en soit le sujet – vous aurez beaucoup à apprendre de toute recherche. Je l’ai déjà souligné dans un billet précédent mais il me semble que c’est un principe essentiel à ne surtout pas perdre de vue.
  • Ensuite, et surtout, parce que ce carnet de recherche vous permettra de découvrir la façon dont un objet se construit au fur et à mesure de la recherche, avec ses hauts et ses bas
  • Enfin, parce qu’il achèvera probablement de vous convaincre de l’intérêt de créer votre propre carnet

Comme, par exemple, cette étudiante en première année de master à la Sorbonne, qui se lance dans l’aventure  avec Kameralismus, un blog qui « à l’instar d’un journal de bord, a pour vocation de suivre ce projet durant les deux années à venir, de retranscrire les différentes étapes de ma démarche scientifique depuis mes lectures préparatoires jusqu’à la soutenance de mon travail. En somme, le récit d’une initiation à la recherche historique…« 

Un tel exercice ne peut être que bénéfique (à condition qu’il ne devienne pas trop chronovore) car, toujours dans un souci de réflexivité, il vous poussera à écrire régulièrement sur votre propre travail.

Et si la forme du blog ne vous convient pas, faites-le au moins pour vous, un stylo et un bon vieux cahier vous permettront de tenir un carnet de bord qui pourra s’avérer très utile au fil de vos recherches… Qui sait ? L’envie d’échanger plus largement sur votre objet vous prendra peut-être… à ce moment-là, il sera toujours temps de penser au blog !

*

Vous tenez un blog rendant compte de votre recherche en histoire ? N’hésitez pas à l’indiquer en commentaire !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *