Archives de catégorie : Quelques questions à…

Quelques questions à François Guillemot

Les bananiers d'un jardin vietnamien après la pluie. Crédit : François Guillemot

Bananiers d’un jardin vietnamien après la pluie (par FG)

Ingénieur de recherche au CNRS, François Guillemot est historien, spécialiste de l’histoire politique et sociale du Viêt-Nam contemporain. Rattaché à l’Institut d’Asie Orientale (IAO, CNRS-ENS Lyon) il y est chargé de la documentation sur le Viêt Nam.

Dans ce cadre, il anime plusieurs sites web : Femmes et guerre : une approche transnationale qui accompagne et prolonge le colloque éponyme organisé en 2011 à Ho Chi Minh-Ville ; Viêt-Nam Laos Cambodge, Sources et aides à la recherche (VLC Sources), dont l’objectif est de donner accès aux principales données électroniques concernant ces pays ; et Virtual Saigon, plateforme collaborative de cartographie interactive. Ses recherches actuelles portent sur les bataillons féminins des « Jeunesses de choc » (Thanh Niên Xung Phong) pendant la guerre du Viêt-Nam, sur la guerre civile vietnamienne et sur l’histoire de Saigon. Continuer la lecture

Quelques questions à Sophie Dulucq

Sophie DulucqHistorienne, professeure d’histoire contemporaine à l’université de Toulouse (Le Mirail), Sophie Dulucq est spécialiste de l’Afrique subsaharienne à l’époque coloniale. Directrice scientifique des Presses Universitaires du Mirail entre 2008 et 2011, elle est actuellement directrice adjointe du laboratoire FRAMESPA (UMR 5136).

Après avoir d’abord orienté ses travaux vers l’histoire urbaine, elle a mené diverses recherches sur l’histoire culturelle en situation coloniale (production des savoirs coloniaux et de l’historiographie africaniste, politiques culturelles, naissance du tourisme…).  Ses travaux actuels portent sur l’anthropophagie en Afrique Occidentale française dans les années 1900-1950. Continuer la lecture

Quelques questions à Alain Chatriot

chatriotHistorien, Alain Chatriot est chargé de recherche au CNRS, membre de l’équipe ERHIMOR du Centre de recherches historiques. Ses travaux portent sur l’histoire des formes de représentation de la société civile, l’histoire de l’État et de l’administration à travers une attention particulière aux politiques économiques et sociales dans la France des XIXe et XXe siècles. Il a soutenu, lundi 18 novembre 2013, un dossier d’habilitation à diriger les recherches sur L’État et les groupes sociaux dans l’élaboration des politiques économiques et sociales en France au XXe siècle, dont le volume original est intitulé La politique du blé. Histoire d’un marché en France dans la première moitié du XXe siècle. Continuer la lecture

Quelques questions à Kmar Bendana

Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de la Manouba à Tunis, Kmar Bendana est chercheur associée à l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain. Ses travaux portent sur l’histoire de la culture et des intellectuels en Tunisie aux XIXe et XXe siècles.

Parmi ses publications, citons Savoirs du lointain et sciences sociales, codirigé avec Alain Mahé et paru aux éditions Bouchene en 2004 ; Biographies et récits de vie, codirigé avec Katia Boissevain et Delphine Cavallo et publié par l’IRMC en 2005 ; et Chronique d’une transition, publié en 2011 aux éditions Script.

Sur Hypotheses.org elle tient un carnet de recherche intitulé « HCTC. Histoire et culture dans la Tunisie contemporaine« , destiné à « partager des questionnements sur la Tunisie contemporaine au travers des relations entre la culture et l’histoire » et « créer un espace de discussion interdisciplinaire et de points de vue sur le passé et le présent de la société et de la culture en Tunisie ». Continuer la lecture

Quelques questions à Nicolas Beaupré

Né en 1970, Nicolas Beaupré est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Blaise Pascal et au Centre d’Histoire Espaces et Cultures de Clermont-Ferrand, membre junior de l’Institut Universitaire de France (promotion 2010) et membre du comité directeur du Centre International de Recherche de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne. Il a fait ses études à Nancy, Lille, Nanterre et Berlin où il fut membre du Centre Marc Bloch pendant quatre années.

Ses travaux portent essentiellement sur l’histoire de la Grande Guerre et ses conséquences, l’histoire culturelle des littératures de guerre, l’histoire franco-allemande et, en particulier, celle des occupations de l’entre-deux-guerres. Continuer la lecture

Quelques questions à Christian Jacob

Directeur de recherche au CNRS, Christian Jacob est directeur d’études à l’EHESS, membre de l’UMR8210 Anthropologie et histoire des mondes antiques (ANHIMA), laboratoire situé à l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), et placé sous la tutelle des Universités Paris 1 et Paris Diderot – Paris 7, de l’EPHE et de l’EHESS (voir le site de l’unité pour plus d’informations).

Agrégé de lettres classiques et docteur en histoire, il est spécialiste d’anthropologie historique et comparée des savoirs, ses recherches portent plus spécifiquement sur l’histoire de la géographie, de la cartographie, des bibliothèques, des pratiques savantes et de la transmission des savoirs dans l’Antiquité gréco-romaine. Continuer la lecture

Quelques questions à Mareike König

Mareike König est responsable de la section 19e siècle et de la bibliothèque de l’Institut historique allemand à Paris.

Après une maîtrise en histoire à l’université de Hambourg et un semestre passé à la Sorbonne en 1993, elle fait un séjour de recherche à Paris en 1996/1997. En 1999, elle soutient sa thèse d’histoire à l’université de Rostock intitulée « La perception de l’Allemagne et le débat sur l’intégration européenne dans Le Monde et Le Figaro 1950–1954 ». Chargée de recherche depuis 2001 à l’IHA, elle a également fait un master de sciences de l’information et des bibliothèques à l’université de Humboldt à Berlin.

Elle a contribué récemment à la mise en ligne du portail des carnets de recherches germanophones de.hypotheses.org (voir le bref compte rendu publié sur le carnet Digital humanities à l’IHA). Avec Annette Schläfer du CIERA, elle anime le carnet Germano-Fil : Accéder à la documentation et aux ressources scientifiques sur l’Allemagne. Continuer la lecture

Quelques questions à Anne Grynberg

Anne GrynbergHistorienne, Anne Grynberg est Professeure des Universités à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO), directrice de recherche associée à l’université Paris I-Sorbonne et chercheuse associée à l’Institut d’Histoire du Temps Présent (IHTP). Spécialiste de l’histoire des Juifs à l’époque contemporaine, elle a, notamment, publié Vers la terre d’Israël aux éditions Gallimard en 2008 (1e éd. 1998, traduit en espagnol en 1999) ; La Shoah, l’impossible oubli, chez le même éditeur en 2006 (1e éd. 1995, traduit en suédois en 1997) ; ainsi que Les Camps de la honte. Les internés juifs des camps français, 1939-1944, édité par La Découverte en 1991, et réédité en poche en 1999. L’Irréparable. Itinéraires d’artistes juifs allemands et autrichiens réfugiés en France, en collaboration avec Johanna Linsler, paraîtra en mai 2012 (édition franco-allemande, Magdeburg, KST).
Continuer la lecture

Quelques questions à Neven Budak

Neven Budak. c Igor Sambolec/CROPIX (http://www.jutarnji.hr/gost-urednik--dr--sc--neven-budak/691890/)

© Igor Sambolec/CROPIX

Historien, Neven Budak enseigne à l’Université de Zagreb depuis 1980. Spécialiste d’histoire médiévale, ses travaux portent sur l’histoire de la Croatie, l’histoire des slaves du sud et l’histoire urbaine. De 1995 à à 2002, il a enseigné l’histoire urbaine au sein du département d’études médiévales de la Central European University à Budapest. Il dirige actuellement le programme doctoral en sciences médiévales de l’Université de Zagreb. Depuis 1999 il est président du Comité national croate des Sciences Historiques (membre du CISH depuis 2002). Continuer la lecture

Quelques questions à Marc Olivier Baruch

Marc Olivier BaruchAncien élève de l’École polytechnique et de l’École nationale d’administration, Marc Olivier Baruch est historien de la France contemporaine, ses travaux portent plus particulièrement sur l’histoire comparée de l’État et de l’administration à l’époque contemporaine et sur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Après avoir occupé depuis 1981 diverses fonctions dans les administrations centrales de l’État (ministère de l’Éducation nationale et ministère de la Culture) et au sein d’un cabinet ministériel, il rejoint en 1997 le CNRS en qualité de chercheur en histoire contemporaine. Il est directeur d’études à l’EHESS depuis 2003. Continuer la lecture